Articles

BULLETIN du 20 juin 2010

 

  • ★ Dernier bulletin
  • ★ Assemblée générale annuelle
  • ★ Réalisatrices d'ici
  • ★ Réalisatrices d'ailleurs
  • ★ Divers
  • BON ÉTÉ !

    LeCA

    Ci-haut votre Conseil d'administration lors de l'assemblée annuelle du 16 juin 2010.

    De gauche à droite: Louise Giguère, Ève Lamont, Marquise Lepage, Lucette Lupien, Isabelle Hayeur, Mireille Dansereau, Nicole Giguère (absente de la photo: Johanne Brunet)

    Dernier bulletin...

    Le présent bulletin est le dernier que je rédige parce que je me retire de Réalisatrices Équitables.

    Après trois ans et demi de travail stimulant et de furieux plaisir avec vos représentantes au Conseil d'administration et avec les généreuses collaboratrices (et quelques formidables collaborateurs), je vous quitte et prends de longues vacances d'été avec mon amoureux en attendant de voir ce que l'avenir me réserve.

    Je vous poutoune toutes! Au beau plaisir de vous retrouver quelque part n'importe où, guidée par le hasard…

    Lucette

    Assemblée générale annuelle

    Sur notre NOUVEAU site internet (une gracieuseté de ZABELLE CÔTÉ et Éric Pouliot),www.realisatrices-equitables.com, vous trouverez le rapport d'activités ainsi que le plan d'action présentés à l'assemblée générale du 16 juin dernier. Bonne lecture! Vos commentaires sont toujours bien appréciés.

    Nouvelles des réalisatrices d'ici

    ZABELLE CÔTÉ (réalisatrice et productrice) a obtenu le Prix du public au Zlin International Film Festival for Children and Youth, à Zlin, République Tchèque pour l'épisode Hip hop de la série Sandpixies, réalisée par Ralf Kukula. Zabelle est coproductrice pour Zabelle inc. avec Facteur 7 Canada et Balance Film, Allemagne.

    Mes films Esprits de famille et Éloge du retour seront présentés dans le cadre d'une rétrospective de 27 films québécois à São Paulo au Brésil du 24 juin au 4 juillet 2010. Avec le soutien de la Délégation du Québec à São Paulo, nous allons fêter la Saint-Jean, « à la Brésilienne », j'imagine! J'y donnerai deux conférences et participerai à une table ronde. Voir ici. Merci et bonne semaine! LYSANNE THIBODEAU.

    Le 9 juin 2010, c'est la présentation sur le web du 347e épisode (!!!) de Chez Jules, conçu, scénarisé et réalisé par GENEVIÈVE LEFEBVRE. Bien qu'on parle amplement de Jules et des jules, ce sont les femmes qui sont les héroïnes de Chez Jules. Note de Geneviève : Pour plus de croustillant, tu peux dire que ma décision de produire ce show de filles m'a été inspirée par une conférence de presse des Réalisatrices Équitables :-)))

    MIRYAM BOUCHARD [réalisatrice de Chroniques d'une mère indigne]. Biographie sur le site de Radio-Canada Découvertes. Elle travaille actuellement à l'écriture de son premier long métrage et à un documentaire sur le rodéo.

    De MARY ELLEN DAVIS : Je m'occupe avec André et José, du volet film et vidéo du Festival Présence autochtone. Voici quelques suggestions: Rétrospective ANASTASIA LAPSUI et Markus LehmuskallioRehje de ANAÏS HUERTA,Altiplano de JESSICA WOODWORTH et Peter Brosens. Festival Présence autochtone, du 16 au 27 juin 2010.

    Bas! Au-delà du Red Light, un film de WENDY CHAMPAGNE sera présenté au Cinéma Parallèle à partir du 25 juin. Des adolescentes rescapées du Red Light de Bombay redécouvrent leurs corps en apprenant la danse avec la chorégraphe montréalaise Nancy Leduc. Cinéma Parallèle.

    De Leila Brener : Chers réalisateurs, chères réalisatrices, bien le bonjour! Nous avons le plaisir de vous inviter à la toute première projection du Cyclope Tour, cette fois sur Montréal, avant de partir en tournée en juillet le long du Saint-Laurent et du Saguenay. Venez présenter vos films et découvrir les autres courts-métrages que nous diffuserons en région. Le 2 juillet 2010, à 20 h 20, au Carrefour d'éducation populaire de Pointe-Saint-Charles, 2356 rue Centre, Métro Charlevoix, Piste cyclable jusqu'au canal Lachine très agréable! Gratuit! Visitez notre site Cyclope tour.

    J'avais [Lucette] écrit sur le blogue de Éléphant qu'il y avait bien peu de films de réalisatrices québécoises disponibles pour visionnement sur Illico. Voici la réponse de Claude Fournier Vous le dites bien, Lucette Lupien… «Notre cinématographie est véritablement un trésor national» et ce trésor est aussi constitué de longs métrages de réalisatrices. Et c'est loin d'être mauvaise volonté qu'il y en ait actuellement si peu sur Éléphant, Illico canal 900. Tristesse, plutôt. C'est que le (mauvais) sort veut que les droits d'une grosse partie des longs métrages de réalisatrices sont détenus par des distributeurs qui se font un peu tirer l'oreille pour collaborer avec Éléphant. C'est auprès d'eux qu'il faut faire pression. Quand même, la grande détermination d'Éléphant commence à porter fruit; nous serons bientôt en mesure, par exemple, d'ajouter au répertoire deux films de MICHELINE LANCTÔT, une des plus ardentes supportrices d'Éléphant, depuis la première heure de ce magnifique projetMarie-José Raymond a un projet pour les réalisatrices sur Éléphant, à suivre… Éléphant.

    Nouvelles des réalisatrices d'ailleurs

    Il existe une vidéo «longue» de LARA LEE, réalisatrice brésilienne présente sur le Mavi Marmara, navire arraisonné par Israël.

    Cet avis nous arrive trop tard, mais c'est tout de même intéressant Wanda de BARBARA LODEN. Qu'on se le dise : dans cette programmation, Wanda est le film à ne pas rater! C'est le classique que presque personne n'a vu, une sorte de film culte tourné en totale indépendance,avec un budget de moins de 200 000 $, dans un esprit proche du Cassavetes de Shadows. […] cette chronique lente et austère possède une qualité documentaire exceptionnelle, montrant l'Amérique des exclus comme jamais Hollywood n'a su le faire. Marcel Jean. Programmation de La Fête du cinéma, 24 images. Aussi When the Day Breaks de WENDY TILBY et AMANDA FORBIS, une merveille d'intelligence et de sensibilité. Du samedi 19 juin au dimanche 20 juin 2010.

    Les Volontés de Nora de MARIANA CHENILLO. À la barre de son premier long métrage, Mariana Chenillo parvient à maintenir le cap en surmontant les périls d'un budget réduit. Simple, concertée et portée çà et là par de jolies trouvailles, sa mise en scène demeure judicieusement proche des comédiens. François Lévesque, Le Devoir.

    Year of the Carnivore de SOOK-YIN LEE. Filmer le parcours érotique d'une jeune névrosée qui ignore tout de ses charmes et de ses capacités de séduction demande une audace dont le film est trop souvent dépourvu. André Lavoie, Le Devoir. Sook-Yin Lee affirme que la majorité des histoires qu'elle raconte en ondes, dans sa musique et dans ses films sont inspirées de choses qui lui sont familières. Victoria Ahearn, La Presse canadienne, Cyberpresse .

    Parlez-moi de la PluieAGNÈS JAOUI fait la pluie et le beau temps. Le dernier film de la réalisatrice française sort à New York le 18 juin. Une histoire de météo, de politique et de préjugés qui révèle notamment une grande complicité entre Jean-Pierre Bacri et Jamel Debouzze. French Morning.

    « L'Argentine, comme le reste de l'Amérique latine, demeure très machiste » affirme NATALIA SMIRNOFF dont le premier film Puzzle, délicat portrait d'une femme au foyer dédiée corps et âme à sa famille. […] une saisissante plongée dans l'univers mental d'un homme dont la vie se dissout, à force d'être dédiée à un autre. Le Monde .

    Entrevue avec MONA ACHACHE, réalisatrice de Le Hérisson. Cineuropa.

    CHENÔVE. Bonbis'road retrace le parcours social et professionnel de jeunes des cités. La réalisatrice MURIEL BELTRAMO vient de tourner un documentaire sur des jeunes issus des quartiers sensibles de Chenôve. Élodie Bidault, Le Bien public.

    Bande-annonce du prochain film de SOPHIA COPPOLA, Somewhere. Planète Campus.

    Entre documentaire et confession autobiographique, cette histoire vraie d'un amour né derrière les murs de la prison interroge, déstabilise et… séduit, grâce à deux interprètes véritablement exceptionnels. Les mains libres de BRIGITTE SYLesÉchos.fr. Aussi : Le film décrit sur un mode antispectaculaire (loin d'Un prophète, si l'on veut) un lien ténu et minuscule avec l'extérieur, qui ne saurait entrer dans les cadres de la prison et de son administration, qu'elle espionne ou qu'elle daigne fermer les yeux. Des corps qui racontent des trajectoires, qui ne savent pas comment faire face à l'immobilité soudaine à laquelle leurs erreurs les a contraints pour longtemps. Libé. Aussi : Au final, tout sonne juste dans ce film d'auteur au sens le plus noble du terme. Les dialogues, très écrits, sont littéraires, mais jamais ampoulés. Et que dire de la direction d'acteur! La Tribune. Aussi: un des films les plus troublants du moment. Toutleciné. […] le film témoigne surtout d'une authentique personnalité de cinéaste, aussi habile dans l'élaboration du script (dépourvu des pénibles clichés carcéraux) que dans la mise en scène, inventive au détour de chaque plan. Le Point.

    Un transport en commun, de DIANA GAYE. […] entre originalité, fraîcheur et fantaisie, ce moyen métrage nous offre un souffle ô combien bienvenu et salvateur. Parce que l'on rit, l'on s'émeut et s'amuse, profitant comme rarement de cette merveille de film qui tient autant du road-trip halluciné que de la comédie musicale la plus envoutante.Excessif. Voir aussi toutes les critiques dans Allociné. Aussi : Tel est bien l'enjeu de ce film léger et profond la fois : casser la distance entre le proche et le lointain, jouer des frontières qui nous séparent, hybrider les identités culturelles qui nous emprisonnent, embarquer tout le monde, à commencer par les spectateurs, dans un voyage primesautier qui se veut avant tout un partage des imaginaires. Le Monde.

    Questione di cuore film de FRANCESCA ARCHIBUGI : j'ai été véritablement séduit par l'aspect léger du film, par la comédie. J'ai essayé de la pousser jusqu'à la limite du possible, même si je reste persuadé que dans le cinéma de Francesca Archibugi il y a toujours un fond de mélancolie. Stefano Palombari, L'Italie à Paris.

    Un film documentaire, Carnets de Chine, d'EMMANUELLE TROY. Un carnet de voyage visuel, littéraire et musical qui s'inspire d'un itinéraire singulier : un périple en Chine, au Turkestan chinois et au Tibet à la rencontre de cultures minoritaires et menacées, de gens, de paysages, de musiques. Sud-ouest.

    Sunny side of the Doc à La Rochelle propose : « Films rebelles », dont trois de SOLVEIG ANSPACH, invitée d'honneur de Grand Écran Documentaire 2010 : Que personne ne bouge! (1998), Louise Michel, la rebelle (2010) Sandrine à Paris (1992). Ubacto.

    Festival d'amour de Cabourg : Le Swann d'or de la meilleure réalisatrice 2010 revient à JULIE DELPY qui a filmé et endossé le costume de La Comtesse, retraçant l'histoire d'Erzebeth Bathory conduite à la folie meurtrière à cause d'une malheureuse histoire d'amour. La Boîte à sorties.

    Divers

    L'Europe doit faire une croix sur le X violent. Le Conseil de l'Europe combat la violence contre les femmes, à la maison et lutte contre la traite des êtres humains. Il pourrait s'attaquer bientôt aux films X qui reproduisent des scènes de viol et de contrainte. Corinne Fugler, journaliste, France info.

    Le Studio XX est fier d'annoncer sa neuvième édition du Festival d'art médiatique et de pratiques en réseau HTMlles. Sous le thème de <terre> </à soi>, HTMlles 2010 va se concentrer sur les oeuvres canadiennes et québécoises. L'appel de dossier se fera en juillet. Studio XX.

    De CAROLE LAURE : Lewis Furey sera en concert au Festival de Jazz le 28, le 30 juin et 1er juillet, au musée d'art contemporain. Venez si vous pouvez ...Billets en vente sur le site du Festival de jazz.

    Bon été!

    Lucette